Actualités

Costa Rica : premiers pas positifs dans les plantations de l’Ananas Export Company

Costa Rica : premiers pas positifs dans les plantations de l’Ananas Export Company

Plus de 23 000 personnes ont participé en Europe à notre Appel Urgent Costa Rica : droits humains bafoués dans les plantations d’ananas, lancé par la campagne “Le Juste Fruit !”. Cette mobilisation a poussé l’entreprise “Ananas export Company” à entamer le dialogue avec les organisations syndicales qui aident les travailleurs et travailleuses à améliorer leurs conditions de travail.

Travaillant jusqu’à quatorze heures par jour, six jours par semaine pour un salaire inférieur au minimum vital, des ouvrières et ouvriers agricoles des plantations de l’entreprises “Ananas Export Company” (ANEXCO) avaient rejoint le syndicat SINTRAPEM(1) pour tenter d’obtenir des améliorations. Mais au lieu de nouer le dialogue, l’entreprise avait répondu par la répression, en licenciant les membres du syndicat ou en les harcelant sur leur lieu de travail. En savoir plus.

A la demande de ses partenaires du Costa Rica et d’Amérique Latine, la Coordination des syndicats bananiers du Costa Rica (COSIBA-CR) et la Coordination latino-américaine des syndicats de la banane et de l’agro-industrie (COLSIBA), les organisations européennes de la campagne Le Juste Fruit  ont donc lancé une pétition ciblant l’entreprise, doublée d’une campagne d’information des médias et de plaidoyer, notamment auprès de la multinationale irlandaise Fyffes, qui importe les ananas du Costa Rica en Europe.

Le dialogue se noue

L’entreprise a d’abord réagi de manière négative au lancement de notre Appel Urgent, notamment en licenciant trois syndicalistes supplémentaires. Mais face à la montée en puissance de notre campagne, ANEXCO a changé d’attitude. Avec l’appui de l’Ethical Trade Initiative (2), le dialogue a finalement pu commencer à la fin de l’année 2015.

Ainsi, une première rencontre avec le ministère costaricien duTravail a eu lieu le 20 octobre, suivi d’autres rencontres dont une de grande envergure, à San José (capitale du Costa Rica), le 30 octobre, qui a rassemblé le SINTRAPEM (syndicat de la plantation), nos partenaires COLSIBA et COSIBA-CR (voir ci-dessus), les entreprises ANEXCO et Fyffes, ainsi que l’ONG Banana Link, membre de la campagne Le Juste Fruit.

A l’issue de ce dialogue  :

  • l’entreprise ANEXCO a accepté de discuter de la réintégration des trois derniers travailleurs licenciés ;
  • le ministère du Travail a proposé de mettre en place un médiateur entre le syndicat local et la direction d’ANEXCO ;
  • dans les plantations, la situation se serait améliorée pour les travailleurs et travailleuses membres du syndicat.

Ces premiers pas sont encourageants, mais nous restons bien entendu vigilants et maintenons notre mobilisation afin qu’ils se traduisent par une amélioration durable des droits des salarié-e-s et de la liberté syndicale.

———————————————-

(1) Syndicat national des travailleuses et travailleurs du secteur privé entrepreneurial (Sindicato Nacional de Trabajadores/as del Sector Privado Empresarial).

(2) Ethical Trade Initiative (ETI) est une initiative dite multipartite qui rassemble des entreprises, des syndicats et des ONG pour faire respecter le respect des droits des travailleurs dans le monde. La multinationale fruitière Fyffes en est membre.