NOTRE CAMPAGNE

Make Fruit Fair demonstration

Pourquoi une campagne sur les fruits tropicaux ?

Nous voulons améliorer les conditions de vie et de travail des centaines de milliers de personnes qui cultivent, récoltent et conditionnent les fruits tropicaux que nous achetons au quotidien.

Nous donnons la priorité aux filières de production de bananes et d’ananas car :

  • la banane est le fruit le plus commercialisé au monde, elle est cultivée dans plus de 150 pays qui en produisent plus de 107 millions de tonnes par an ;
  • le commerce international de l’ananas s’est beaucoup développé ces dernières années et continue à croître rapidement : aujourd’hui, un ananas sur deux est produit pour l’exportation.
  • les entorses aux droits humains et environnementaux sont monnaie courante dans la production de banane et d’ananas.

Dix-neuf organisations venant du monde entier se sont réunies au sein de la campagne “Le Juste Fruit” : des ONG européennes travaillent en partenariat avec des organisations de petit-e-s producteurs-rices et des syndicats d’ouvriers-ères agricoles en Afrique, en Amérique latine et aux Caraïbes.

Notre campagne vise à :

  • promouvoir des chaînes d’approvisionnement justes et durables pour les fruits tropicaux ;
  • défendre les droits sociaux et environnementaux dans les pays producteurs ;
  • faire entendre les voix des producteurs, productrices, ouvrières et ouvriers des pays du Sud ;
  • établir un lien entre les pays producteurs et les pays consommateurs en faisant campagne ensemble ;
  • encourager des nouvelles politiques et pratiques commerciales internationales.

Que demande plus spécifiquement la campagne « Le Juste Fruit  » ?

Nous voulons que les supermarchés, en tant qu’acteurs les plus puissants des filières banane et ananas, achètent les fruits à un prix juste et suffisant pour couvrir les coûts d’une production durable.

Nous attendons des multinationales du fruit et des supermarchés qu’ils garantissent :

  • le versement d’un salaire minimum vital dans les plantations où ils se fournissent ;
  • un accès égal aux emplois et aux formations pour les femmes ;
  • le respect des droits humains et du travail, notamment le droit de rejoindre librement un syndicat indépendant ;
  • le respect de l’environnement, en réduisant l’utilisation de produits phytosanitaires toxiques.

Nous attendons des gouvernements :

  • qu’ils régulent les pratiques d’achat abusives des supermarchés ;
  • qu’ils tiennent les entreprises responsables des conditions de travail dans les pays producteurs ;
  • qu’ils promeuvent des politiques favorisant une production de fruits exotiques durable, juste, et équitable.

Pour que cette campagne ait un impact, nous avons besoin de vous !

Les consommateurs, consommatrices, citoyens et citoyennes ont le pouvoir de faire pression sur les décideurs pour qu’ils améliorent la situation dans les chaînes d’approvisionnement en bananes et en ananas : AGISSEZ MAINTENANT !